Le Lycée Général et Technologique prépare les élèves aux filières suivantes :

Baccalauréat Général avec 7 spécialités

Il se prépare en 2 ans après une Seconde Générale et Technologique.

Il prépare à des études supérieures longues, à l’université, en classes préparatoires, en école (de commerce,  d’ingénieurs).

Baccalauréat Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (S.T.M.G.) avec les options suivantes :

• Mercatique
• Communication et Gestion des Ressources Humaines
• Comptabilité et Finances des Entreprises
• systèmes d’information et de gestion

 

 

La poursuite d’études au delà du bac STMG, s’oriente selon les aspirations et le niveau des élèves vers :

  •      un Brevet de Technicien Supérieur (B.T.S.)
  •      un Diplôme Universitaire de Technologie (D.U.T.)
  •      une Faculté

pour une durée d’études de 2, 3 ou 5 ans selon les parcours envisagés

Le Lycée professionnel prépare les élèves à 6 bacs professionnels :

  • Métiers de l’ Accompagnement Soins et Services à la Personne
  • Métiers du Commerce option A commerce
  •                                           option B ventes représentations
  • Métiers de Accueil et Relation Clients et Usagers (ARCU)
  • Métiers Assistance à la gestion des organisations et de leurs activités ( AGORA)
  • Métiers de l’ Artisanat et Métiers d’Art option communication visuelle plurimédia (AMA)

Visite virtuelle du lycée professionnel

La réforme du bac professionnel introduite à la rentrée 2008, organise la formation sur 3 années (au lieu de 4 précédemment) : seconde, première, terminale.

Elle est validée par l’obtention du Baccalauréat Professionnel. 

Durant les 18 premiers mois, il sera proposé aux élèves de passer une certification intermédiaire de niveau BEP.

Des « passerelles » permettent à un élève de seconde Bac Pro d’intégrer une classe de première Sciences et Technologies de Gestion (sous réserve d’avoir un niveau général suffisant).

Au delà du baccalauréat professionnel le jeune aura la possibilité d’intégrer une filière B.T.S. en fonction de son niveau et du maintien de deux langues vivantes.

 

La réforme initiée par le ministère a pour objectif de :

– réduire le nombre de jeunes quittant le système sans diplôme,

– augmenter le nombre de bacheliers professionnels,

– faciliter l’intégration dans les entreprises.