L’Ensemble Sainte Marie, des unités différenciées pour un accompagnement adapté au profil de chaque jeune.
M. Lafis

QUI SOMMES-NOUS ?

L’Ensemble Sainte Marie est un Établissement Catholique, sous tutelle diocésaine, sous contrat d’association avec l’état. Il y est dispensé un enseignement selon les programmes officiels de l’éducation Nationale, remplissant ainsi une mission de service public d’éducation et d’enseignement.

Notre établissement dispose d’un lycée général et technologique, professionnel et d’une Section de Technicien Supérieur en initiale et en alternance.

Voir notre PROJET EDUCATIF

 

Télécharger notre brochure complète

L’histoire de l’Ensemble Sainte Marie

L’Ensemble Sainte Marie est le résultat de la fusion de deux établissements, opérée en 2014 : le lycée Robert Schuman à Joinville et le lycée Morin à Créteil.

Deux établissements présentant des similitudes et ayant une même vision du jeune, facilitant ainsi le rapprochement de ces deux structures

Première structure le Lycée Morin.

Il a été fondé en 1935 par Melle Morin qui avait compris que le secrétariat avait un avenir dans une France en modernisation.

C’est donc avec énergie, autorité et exigence, …mais aussi compréhension et affection presque maternelle qu’elle s’est lancée dans la formation de femmes dactylographes ou sténographes, puis a développé un enseignement supérieur en secrétariat pour préparer celle ci à œuvrer dans l’administration à un plus haut niveau. Les prémices de ce qu’on appelle aujourd’hui un brevet de technicien supérieur.

En 1940, suite à un grave accident, Melle Morin se convertit et demande à connaître la foi chrétienne. Dès lors elle n’a de cesse, de fortifier la conscience professionnelle par la conscience chrétienne et appelle le Père Balastrier, un religieux de Saint Vincent de Paul, pour suivre la marche religieuse de son école.

En 1949, le Père Balastrier fonde la Congrégation des Oblates Mariales et Melle Morin, avec cinq autres, prononce ses vœux religieux. La maison mère des Oblates Mariales se fixe à Créteil au 9 rue du docteur Plichon.

Installée rue Tronchet à Paris, cette école sérieuse de formation chrétienne, en même temps qu’école supérieure de formation professionnelle, a rapidement pris de l’ampleur et s’est implantée sur différents sites :

  • L’école de Créteil, rue Plichon, débute en 1950

  • A Paris, l’école de la rue de Rome est fondée en 1954 puis transférée rue de Vaugirard en 1963

  • Toujours à Paris, l’école de la rue de la Cerisaie fonctionne pendant 8 ans de 1957 à 1965

  • L’école de la rue Tronchet est transférée rue du Général Leclerc à Maisons Alfort en 1972

Au fil du temps, les cours Morin se sont adaptés, aux nouveaux besoins et à l’évolution de la société, ils se sont transformés en lycées Morin, l’un à Paris, et l’autre à Maisons Alfort, proposant tous les deux des bacs technologiques et des BTS, et un lycée professionnel à Créteil.

En 2000, le lycée de Maisons Alfort a fusionné avec le lycée Sacré Cœur de Saint Maur pour devenir le lycée Teilhard de Chardin puis quelques années après celui de Paris a fusionné avec le lycée Carcado Saisseval.

En parallèle, au lycée professionnel de Créteil, l’ouverture aux garçons s’est faite en 1995 avec la proposition de nouvelles formations moins orientées vers le secrétariat, d’abord la comptabilité, puis le commerce en 2003, et enfin la logistique et la communication visuelle en 2009.

Deuxième Structure, L’ITG Val de Beauté qui prendra le nom de Lycée Robert Schuman

L’histoire de cet établissement est certes plus récente mais tout aussi riche.

Le lycée Technologique a été créé en 1960 par le chanoine Ancel, supérieur d’Albert de Mun, sous le nom d’ITG (Institut Technique de Gestion) et s’est installé au Val de Beauté à Nogent dans un premier temps, puis toujours à Nogent sur Marne dans les locaux de l’établissement Albert de Mun

L’objectif de l’ITG est d’accueillir des jeunes en difficultés scolaires, afin de leur redonner confiance et de les accompagner dans leur projet professionnel.

En 1978 l’ITG s’émancipe, quitte le site d’Albert de Mun et s’installe grâce à l’aide du Père Clément au 6 rue de l’Eglise à Joinville le Pont dans les locaux précédemment occupé par l’évêché du diocèse de Créteil. Les débuts sont modestes car le nouveau site ne possède que 2 classes. Soit 25 jeunes.

L’établissement acceuille de plus en plus d’élèves au fur et à mesure des années et très vite il faut penser à s’agrandir.

L’occasion en est donnée en 1989 par l’acquisition d’une maison bourgeoise au 5 rue de l’Eglise.

A cette même période est créé un centre de formation ITG MI pour la section BTS force de vente en alternance.

Deux ans de travaux seront nécessaires pour que l’ITG Val de Beauté investisse les nouveaux locaux et développe encore sa carte de formation aussi bien en lycée professionnel, technologique et supérieur avec la création de BTS force de vente, action commerciale et Commerce international.

En 1995 l’établissement acquiert un terrain ou se trouvait un ancien garage rue Vel Durand permettant un nouvel agrandissement qui portera à un effectif global de plus de 650 élèves et étudiants.

En 2002 pour montrer son approche européenne et le dynamisme des formations proposées l’établissement abandonne l’appellation ITG Val de Beauté pour prendre le nom de lycée Robert Schuman en 2002. L’établissement se dotera aussi d’une section générale Economique et sociale et développera un pôle supérieur en installant la totalité des BTS au 8 rue Vel Durand.

Dans la décennie suivante l’établissement accueille une nouvelle section de BTS Service Informatique aux Organisations en provenance de Saint Michel de Saint Mandé.

En 2011 à l’initiative de la Direction Diocésaine de Créteil se réunit une mission prospective dont les conclusions recommandent la fusion des deux établissements permettant, en unissant les forces et les savoirs faire de chaque équipe, de répondre à des objectifs ambitieux par la création et le développement d’un nouvel ensemble scolaire capable de proposer de nouvelles formations et d’accueillir dans un nouveau lycée général et technologique de nombreux jeunes souhaitant poursuivre leur scolarité dans l’enseignement catholique

En septembre 2013, un rapprochement des tutelles s’opère, par la dévolution de celle des oblates mariales vers le diocèse.

La même année, un rapprochement des OGEC, puis des services administratifs et comptables poursuivent le processus

En septembre 2014, un rapprochement des équipes éducatives et pédagogiques marque définitivement la naissance de l’Ensemble Sainte Marie

Animé par un Projet Educatif commun l’établissement se compose, à l’heure actuelle :

  • D’un lycée général et technologique à Créteil

  • D’un lycée professionnel à Joinville

  • D’un pôle d’enseignement supérieur proposant des BTS à Joinville

  • Un centre de formation en apprentissage à Joinville.

M. Lafis

M. Filippi

Mme. Moreau

Mme. Ben Hadid

Contactez le pôle STS - UFA

9 + 9 =

Pôle LP

9 + 9 =

Pôle LGT

9 + 7 =